Pictogramme inflammableLe pictogramme « flamme » identifie des produits inflammables et beaucoup d’autres propriétés dangereuses. L’essentiel à retenir.

Le pictogramme inflammable (pictogramme SGH02)

Ce pictogramme inflammable a été introduit en Europe par le Règlement CLP (Règlement (CE) n°1272/2008. Le Règlement CLP est une adaptation en Europe du SGH (Système Général Harmonisé). 

Etiquetage des produits chimiques

Afin d’étiqueter vos produits chimiques inflammables, n’hésitez-pas à utiliser le kit  » pictogramme CLP à télécharger« .

Les dangers signalés par ce pictogramme

Liquides inflammables

  • Définition : Ce sont des liquides ayant un point d’éclair inférieur ou égal à 60°C. La température du point d’éclair est en général déterminée de façon expérimentale. C’est la température minimale à laquelle un mélange de vapeurs et d’air dans les conditions normales de pression peut être enflammé).
  • Lorsque la concentration des vapeurs se situe à l’intérieur du domaine d’explosivité (domaine d’inflammabilité) le risque d’explosion est maximal. Une source d’énergie suffit à enflammer le mélange de l’air avec les vapeurs.
  • Exemples : Styrène, acétone, éthanol.

Matières solides inflammables

  • Définition : Ces matières peuvent être sous forme de poudre, de granulé ou de pâte. Elles prennent feu facilement au contact bref d’une source d’inflammation, telle qu’une allumette qui brûle, et la vitesse de combustion est élevée.
  • Exemples : phosphore rouge, pentachlorobenzène

Gaz inflammables

  • Définition : Les gaz inflammables ont un domaine d’inflammabilité dans l’air à 20 °C et à une pression normale de 101.3 kPa. Ils sont classés selon la valeur de leur limite inférieure d’explosivité (LIE) et l’étendue de leur domaine d’explosivité.
  • Exemples : hydrogène, méthane, acétylène, ammoniac.

Aérosols inflammables

  • Les aérosols sont des récipients non rechargeable fabriqué en métal, en verre ou en plastique, contenant un gaz comprimé, liquéfié ou dissous sous pression, avec ou sans liquide, pâte ou poudre, muni d’un dispositif de détente permettant d’en expulser le contenu sous forme de particules solides ou liquides en suspension dans un gaz, ou sous forme de mousse, de pâte ou de poudre, ou encore à l’état gazeux. Les aérosols inflammables contiennent un composant classé inflammable (liquide inflammable, gaz inflammable, matière solide inflammable).

Substances et mélanges auto-réactifs

  • Définition : Ce sont des liquides ou solides thermiquement instables, susceptibles de subir une décomposition fortement exothermique, même en l’absence d’oxygène. Les explosibles, peroxydes organiques ou comburants ne sont pas inclus dans cette famille.
  • Exemple : 2,2’-dimethyl2,2’azodipropiononitrile (ADZN)

Liquides pyrophoriques

  • Définition : les liquides pyrophoriques peuvent s’enflammer en moins de cinq minutes lorsqu’ils entrent au contact de l’air, même en petite quantité.
  • Exemples : diméthylzinc, trichlorosilane.

Matières solides pyrophoriques

  • Définition : Les solides pyrophoriques peuvent s’enflammer en moins de cinq minutes lorsqu’ils entrent au contact de l’air, même en petite quantité.
  • Exemples : phosphore blanc, poudre d’aluminium, poudre de zinc, poussière de zinc.

Peroxydes organiques

  • Ce sont des liquides ou solides qui contiennent la structure bivalente -O-O- et qui sont des dérivés du peroxyde d’hydrogène. Ils sont thermiquement instables et peuvent subir une décomposition exothermique auto-accélérée. Ils peuvent aussi exploser, brûler rapidement, être sensibles aux chocs mécaniques ou aux frottements, réagir vivement avec d’autres substances.
  • Exemple : Peroxyde de dibenzoyle.

Substances et mélanges qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables

  • Définition : Ce sont des hydroréactifs. Au contact de l’eau, ils s’enflamment spontanément ou émettent des gaz inflammables en quantités dangereuses.
  • Exemples : Lithium, sodium, calcium.

Substances et mélanges Auto-échauffants

  • Définition : Ils peuvent s’échauffer spontanément par réaction avec l’air et sans apport d’énergie.
  • Exemples : Sodium dithionite ; sodium hydrosulphite.

Ceci pourrait vous intéresser :

Vous souhaitez plus de renseignements

Contactez-nous en utilisant le formulaire ci-dessous.

Formulaire de contact

Nous répondons à vos questions dans les meilleurs délais.

4 + 11 =