La peinture au plomb est présente dans beaucoup d’habitations et bâtiments industriels et professionnels. Quels sont les dangers de cette peinture ? L’essentiel à retenir.

Peinture au plombLa peinture au plomb

Les peintures dites « peintures au plomb » contiennent rarement du plomb métallique (aux propriétés anticorrosives). 

La peinture au plomb peut contenir des siccatifs (dessicateurs) et des pigments dérivés de plomb et d’oxydes de plomb. 

Liste des composés susceptibles d’être présents dans les peintures :

  • Le plomb métallique (rare)
  • La céruse (hydroxycarbonate de plomb) : PbCO3, Pb(OH)2
  • Le minium de plomb : Pb3O4
  • Les jaunes de chrome : (PbCrO4)x, (PbSO4)y
  • Les orangés de chrome : (PbCrO4)x, (PbO)y
  • Les rouges de molybdène
  • Les orangés de molybdène : (PbCrO4)x, (PbMoO4)y
  • Le phosphite de plomb
  • Le cyanamide de plomb
  • Le plombate de calcium : Ca2PbO4.
  • sels organiques de plomb tels que les naphténates, octoates (siccatifs)

Parmi ces substances, la céruse et le minium de plomb sont jugés les plus dangereux. Leur toxicité est liée à leur forte solubilité en milieu acide. (…)

Dangers de la céruse ou « blanc de plomb » : le saturnisme

La céruse, appelée « blanc de plomb » était très largement utilisée dans les travaux de peinture pour ses qualités de « blanc parfait », son pouvoir couvrant ainsi que pour ses propriétés de résistance à l’humidité.

La céruse peut être présente dans les bâtiments construits avant 1950 car elle était employée pour recouvrir les murs. Elle était aussi employée sur le bois, le plâtre, les charpentes métalliques, les pierres. Pour ses qualités esthétiques, elle a aussi été employée pour produire des effets décoratifs (faux bois, faux marbres).

Enfin, certaines préparation utilisées comme enduit ou couche de finition contenaient aussi de la céruse.

Les peintures anciennes contenant de la céruse s’écaillent avec le temps. Les écailles peuvent être ingérées par les enfants. Les poussières formées peuvent être inhalées. La céruse est particulièrement toxique car, une fois ingérée, elle se dissout dans le suc gastrique acide et se transforme en chlorure de plomb. Ce dernier est absorbé par le corps et atteint les organes cibles : reins, cerveau, moelle osseuse…

La maladie provoquée par l’exposition au plomb s’appelle le saturnisme.

Reconnaître la peinture au plomb

Il est impossible d’identifier à l’oeil nu la présence de peinture au plomb. La couleur de la peinture n’est pas un indicateurs fiable ! Si le bâtiment est construit avant 1994, il est possible que du plomb ou des dérivés soient présents dans les enduits, les vernis, les couches de finition etc. Dans ce cas, si vous envisagez de réaliser des travaux impactant les peintures, ou si les revêtements sont en mauvais état, le seul moyen de conclure est de réaliser un diagnostic plomb : CREP, DRIPP ou diagnostic de repérage du plomb avant travaux.

Sources bibliographiques

  • Toxicologie industrielle et intoxications professionnelles – Robert Lawerys, Vincent Haufroid, Perrine Hoet, Dominique Lison, Editions Masson.
  • OPPBTP

Ceci pourrait vous intéresser :

Vous souhaitez plus de renseignements

Contactez-nous en utilisant le formulaire ci-dessous.

Formulaire de contact

Nous répondons à vos questions dans les meilleurs délais.

3 + 7 =