Risque chimique au laboratoire

Risque chimique au laboratoire : Comment protéger le personnel?

La sécurité au laboratoire de chimie

Le travail au laboratoire est caractérisé par la diversité et le nombre de produits chimiques utilisés.

Les solvants et les réactifs sont nombreux. Le personnel connaît propriétés dangereuses grâce aux étiquetages et aux Fiches de Données de Sécurité.

En revanche, d’autres produits issus de réactions chimiques, de mélanges, peuvent être de dangerosité inconnue. Exemple : activité de recherche et développement.

Les risques les plus fréquemment rencontrés sont des risques de projection, d’incendie, d’explosion et d’inhalation de produits chimiques.

De plus, l’environnement de travail peut augmenter le risque d’accident : Co-activité des techniciens de laboratoire, montage déséquilibré, paillasse encombrée, etc.

La prévention du risque chimique au laboratoire

évaluation du risque chimique

  • Recenser les produits chimiques et à étudier les postes de travail.
  • Remplacer les produits chimiques particulièrement dangereux à chaque fois que cela est possible.
  • L’évaluation du risque chimique permettra de hiérarchiser les risques et mettre en place des mesures de prévention du risque adaptées.

Le personnel être formé aux risques chimiques

Le personnel doit suivre une formation risque chimique au laboratoire. Celle-ci a pour but de leur permettre d’identifier les dangers chimiques et les bonnes pratiques de sécurité. 

L’agencement des locaux et des espaces de travail

On veillera par exemple à éloigner et isoler les espaces administratifs des paillasses.

La ventilation générale et l’assainissement de l’air

Le laboratoire de chimie est considéré comme un local à pollution spécifique. A titre, il doit respecter les préconisations réglementaires en matière de renouvellement de l’air prévues par le Code du travail.

Equipement de protection collective au laboratoire : Les sorbonnes de laboratoire et les hottes

Les différences entre les sorbonnes de laboratoire et les hottes sont multiples. Ces équipements ne doivent pas être confondus car les sorbonnes offrent un niveau de protection supérieur.

Dans tous les cas, l’employeur veillera à ce que les hottes et sorbonnes de laboratoire soient contrôlées périodiquement.

Les boîtes à gants, isolateurs, boas d’aspiration sont d’autres moyens de protection qui doivent être choisis et dimensionnés avec soin.

Toutes ces installations et équipements sont entretenus et contrôlés conformément au Code du Travail et aux recommandations de l’INRS.

La gestion des déchets chimiques de laboratoire

Les produits chimiques ne doivent pas être rejetés à l’évier. Les déchets sont recueillis dans des contenants séparés selon la nature des polluants.

Les déchets solides contaminés (gants, lingettes, etc.) sont traités comme des déchets chimiques dangereux.

Sans oublier…

  • L’organisation du travail
  • Les règles d’hygiène (ne pas boire, manger, fumer, etc.)
  • Le port des EPI (y compris pour les personnes qui circulent dans le laboratoire sans manipuler directement les produits chimiques)
  • Le nettoyage régulier des paillasses, sols, équipements.